Accident vasculaire cérébral, un nouveau test d’anglais pour révéler le risque

L’avc est l’une des maladies les plus difficiles à traiter pour l’être humain. Selon le degré de sévérité de la même, en fait, l’état de santé du patient peuvent être compromises: nous parlons de l’une des causes les plus fréquentes de l’invalidité permanente des personnes et représente, dans notre pays, la troisième cause de décès après les maladies cardiovasculaires et le cancer. Maintenant, un test développé par une équipe de chercheurs italiens pourraient aider à prédire l’incidence.

La recherche est axée sur la découverte de nouvelles méthodes de prévention et de guérir de cette maladie, afin non seulement de mieux faire face aux dommages découlant de la même, mais, par-dessus tout, à éviter si possible la survenance de l’accident. C’est à ce moment qu’entrent en jeu, les scientifiques italiens. En particulier, ceux de l’université de Chieti et d’Ancône, qui ont été en mesure d’identifier les 5 défauts génétiques spécifiques, dont la présence “dans le même temps (il faut le souligner, n’.d.r) dans 82% des cas, est capable de prédire efficacement le risque d’avoir un accident vasculaire cérébral.

Et le plus important, indépendamment des facteurs de risque qui nous sont déjà familiers avec, comme le tabagisme, l’hypertension, le diabète, et de mauvais cholestérol dans le sang. Une découverte très importante car elle permettra de donner un moyen de vérifier la possibilité de la manifestation de cette maladie au moyen d’un test du type génétique. Publié sur le coup, la recherche sera au centre du débat du 30 novembre au 3 décembre, à l’occasion du Congrès National annuel de la Sisa, la Société italienne pour l’Étude de l’Athérosclérose.

En dépit de la découverte faite par les médecins italiens, il convient de rappeler, tout d’abord, la prévention de l’avc ischémique passe directement par le biais d’un bon mode de vie, et libre de comportements à risque. Donc, éviter les régimes incorrect et riche en graisses, au détriment de l’équilibre et une bonne alimentation. Il est nécessaire de faire des activités physiques pour rester en forme et garder sous contrôle l’apparition des pathologies du système cardiaque. Il est également bon de ne pas dépasser ni de l’alcool ni de cigarettes: la nicotine provoque un épaississement des artères et leur dysfonctionnement.

Articles Connexes:

Accident vasculaire cérébral, de prévenir l’apparition de manger des pommes et des poires

Accident vasculaire cérébral: dans les femmes de la dépression est un facteur de risque

Source: Accident Vasculaire Cérébral

Laisser un commentaire