Arrêter de fumer? Ne veux pas que ceux qui ont les poumons malades

Arrêter de fumer? Non merci! Les fumeurs à la recherche de quelque chose de plus qui ne veulent pas apprendre à arrêter avec l’habitude de blondes, et cela est également vrai pour ceux d’entre eux qui, justement à cause de la mauvaise habitude de fumer sont touchés par des maladies des poumons et des bronches comme la MPOC (maladie pulmonaire obstructive chronique). 21% d’entre eux continue à fumer intrépide.

La majorité d’entre eux (76%) avoue son incapacité à cesser de fumer tout en reconnaissant la nocivité de leur propre conduite, tandis que 25% estime qu’il peut continuer à fumer depuis pour arrêter les conduisent à la guérison, en ignorant le fait que vous pouvez de cette façon à soulager les symptômes comme la toux et le flegme. Pour les patients plus âgés, cependant, "pas la peine".

Ces données sont celles qui ont émergé de l’étude sur la perception et le vécu des patients atteints de la MPOC", mené par la CDD – Abacam Milan, au nom de l’Association italienne des Patients atteints de MPOC, à travers l’administration de 326 interviews de patients atteints par cette pathologie. Même si, comme il le dit Mariadelaide Francs, président de l’Association, il y a une bonne partie des patients qui arrête immédiatement de fumer après avoir reçu le diagnostic de maladie pulmonaire obstructive chronique.

Les résultats de l’enquête ont été diffusés à l’occasion du Mois de la Respiration, qui, pour les de mai des initiatives visant à accroître la sensibilisation des citoyens pour les dommages causés par la fumée, et la diffusion de l’information, à la même patients, sur les maladies causées par le tabagisme. L’Association fêtera l’initiative, à Rome, le 19 Mai, sera mis en scène au Teatro dei Satiri ‘BPCO: UN peu de vent…et une pincée de folie " (écrit et réalisé par Pier Paola Bucchi).

Alors que l’Association italienne de l’Hôpital Pneumologists) et le Ministère de la Santé organise le 24 mai 2008, Jour de la fête nationale de la respiration avec le but de promouvoir l’amélioration de la qualité de vie des personnes souffrant de maladies respiratoires, mais aussi et surtout la prévention de leurs causes.

Laisser un commentaire