Discours pour la journée, le décalogue contre les troubles du langage

disturbi linguaggio giornata europea logopedia

Nous célébrons aujourd’hui la Journée Européenne de la thérapie de la Parole , par le titre symbolique de “Libres paroles”, dédié aux troubles du langage. Déjà depuis lundi dernier et jusqu’au samedi 9 mars, une équipe de l’expérience des orthophonistes est disponible, avec un lien direct avec les citoyens afin de répondre aux principales questions à propos de ces sujets sont typiques essentiellement de l’évolution de l’âge, d’âge préscolaire et scolaire. Il suffit d’appeler le numéro 049. 8647936 ou envoyez un courriel à [email protected] et obtenir tous les renseignements de l’affaire.

L’initiative a été organisée par le FLI, la Fédération des orthophonistes de l’italien, en collaboration avec le Comitée Permanent de Liaison des Orthophonistes-Logopèdes de l’union Europeénne (CPLOL). Le focus de cette année est axé sur les Troubles Spécifiques du Langage (DSL), qui est trop souvent négligé et sous-estimé: a partir de là, la campagne de sensibilisation pour les fins de la détection précoce. Les experts, pour l’occasion, ils ont également développé un ensemble de lignes directrices pour la “bonne communication”, utile dans la prévention dès les premières années de la vie, et pas seulement.

Dix règles de l’attention pour une bonne communication

1 – Attention à l’environnement. L’enfant est facilement distrait, afin de communiquer correctement avec lui, il est nécessaire de créer un environnement favorable, avec le moins de bruit possible, les lumières et autres sources de distraction.

2 – Attention à la posture. La bonne posture permet à l’enfant la stabilité et le contrôle visuel de l’acte de communication, qui devient ainsi plus simple et serein.

3 – Attention au contact avec les yeux. Toujours garder les yeux avec l’enfant est fondamentale: vous ne devez pas le distraire, mais le parent doit faire de même en les mettant au centre de la communication, de l’intérêt, de la communication.

4 – Attention à l’alternance. Vous parlez d’un temps pour un: ne jamais se chevaucher.

5 – Attention à l’époque. L’enfant a besoin de temps pour planifier la réponse. Insister dans ce sens, il est faux, il crée de la confusion. Vous avez juste à avoir de la patience.

6 – Attention à la communication. Utiliser tous les canaux de communication et les stratégies les mieux adaptées pour l’enfant (tout le monde est différent et réagit à la communication des stimuli de manière différenciée). La Communication n’est pas seulement verbale, il est de bonne pratique de profiter aussi de la tranche de mimiques, de l’expression.

7 – Attention à la " disconfirm’. Ne faites pas semblant d’avoir compris à accueillir, ou de donner à la sécurité de l’enfant. Lui donner une rétroaction claire par rapport à la non-compréhension du message, de guider et de les aider dans la reformulation de la phrase, mais sans l’offenser, mortificarlo ou montrer de l’impatience.

8 – Attention à la "confirmation" – procès-verbal correctement ce que vous avez compris le message de l’enfant et d’attendre une confirmation.

9 – Attention à l’initiative de la communication. La communication commence et se développe, si il y a intentionnalité et une volonté de communiquer. Il est conseillé d’impliquer l’enfant dans les dialogues pour lui, stimulant ou motiver une réponse.

10 – faites Attention à la langue. Crucial, enfin, est d’utiliser un langage adapté au niveau de l’enfant: un enfant qui ne parle pas n’est pas toujours un enfant qui ne comprend pas.

Source et informations complémentaires: FLI

Photo: Thinkstock

Laisser un commentaire