L’inconfort chez les adolescents, signalé par Téléphone Bleu

ll terme de contrainte est formé à partir du préfixe dis, qui a valeur négative (comme dans beaucoup d’autres mots tels que l’éloignement, la honte, de dégoût, de chômeurs, de trouble) et le nom de la maison qui est du confort, dans notre langue au cours du moyen Âge à partir du français. Le malaise de la jeunesse est typique de l’âge de développement, et il est rendu encore plus visible par les changements soudains qui caractérisent la fin du millénaire. L’Adolescence est un passage de la vie, un tremplin qui nous accompagne depuis l’enfance à l’âge adulte d’une manière qui n’est souvent pas facilement toléré.

Dans une situation de transition et de croissance, il est facile de s’assurer que les consignes de sécurité inhérentes à la période précédente pour être placé dans la discussion, laissant la place à l’anxiété et l’inconfort. L’un des détecteurs plus fiable dans l’évaluation de la détresse de l’adolescent est d’être obtenu à partir du "Rapport complémentaire de l’organisation des Nations Unies telefono Azzurro pour la convention relative aux Droits de l’enfant", 2002. En fait, à partir du résumé, il est évident que, en 2001, un appel par téléphone, sur des questions touchant les adolescents, la demande pour le Téléphone Bleu ont été 2.740.

Les sujets les plus "populaires" étaient les suivants: la difficulté de socialisation avec les pairs, de l’inconfort et de décrochage scolaire, l’expulsion de la maison, des avortements, de la toxicomanie et, enfin, les intentions de suicide. L’observation du point de vue de l’âge montre que l’âge à risque est celle qui va de douze à quatorze ans. Il est à noter que 24% des demandes d’aide sont prises par l’âge de quatorze ans. L’appel de demandes de renseignements par téléphone dirigé vers le Téléphone Bleu sont une preuve tangible d’un phénomène qui montre, de manière écrasante, presque à devenir, dans les pays industrialisés occidentaux, un véritable fléau social. Pour résumer, vous pouvez voir: la violence, des comportements, de l’intimidation, de la déviance, de comportement, de toxicomanie, de l’éloignement de son lieu de résidence, au suicide ou à des simulations, de l’anorexie et de la boulimie. Les phénomènes côté, et de l’ordre sont la désertion scolaire, la délinquance juvénile, de la consommation et de l’abus de l’alcool et des stupéfiants, de l’avortement, à l’adolescence, d’abus sexuels de mineurs.

L’intimidation implique un âge qui varie de 7 à 8 ans jusqu’à 14/16; Le malaise se manifeste d’une manière particulière avec la plus extrême des actes tels que: le comportement sexuel risqué, la conduite dangereuse, les jeux de hasard. C’est que la conduite dangereuse est une "transgression" particulièrement stimulant et passionnant, même si elle est combinée avec le risque pour la vie et la sécurité. La violence du comportement et le conflit croissant entre les âges de 14 et 18 ans, viennent avec des attitudes bruschi dans la famille et dans l’école, actes de vandalisme, la violence dans les stades, de la xénophobie et de pierres du pont, "le bébé gang", la violence sexuelle, le harcèlement sur leurs pairs. Les enfants sont parmi les personnes les plus strumentalizzabili, car ils sont parmi les plus nécessiteux. Ils feraient n’importe quoi pour obtenir des miettes d’affection et d’attention. Ils sont prêts à oublier leurs propres besoins afin de prendre en compte principalement des besoins de ceux dont ils sont la proximité et de l’attention.

Laisser un commentaire