La mortalité en déclin partout dans le monde, sauf en Afrique

L’amélioration du style de vie et de lutter contre les maladies qui donnent leurs fruits. À partir des années 1970 à aujourd’hui, selon une étude publiée dans la revue the Lancet, le taux de mortalité des femmes a baissé de 34% des hommes et 19%. Une amélioration pourrait être clairement vu dans l’Europe, alors que dans le nouveau millénaire, dans les Pays africains.

L’âge où l’on meurt est celui qui va de 15 à 59 ans, avec la primauté de l’Islande, suivie par la Suède, Malte et l’Italie, pour les hommes, la primauté de Chypre, où l’Italie est le cinquième, pour les femmes. En Afrique, au lieu de cela, la peste, aujourd’hui comme il y a 40 ans, reste le même, et c’est le Sida, où, paradoxalement, le taux de mortalité dans ce groupe d’âge a augmenté par rapport aux années ’70, grâce aussi à la guerre.

Chaque année, expliquent à partir de Seattle University, où la recherche a été effectuée, le taux de mortalité diminue de 0,7% chez les hommes et de 1,4% chez les femmes partout dans le monde, et la seule période durant laquelle ce taux a connu un renversement de tendance, c’est quand il a commencé à augmenter, a été la période 1990-95, probablement en raison de l’épidémie de Sida qui a touché le monde Occidental.

[Source: Reuters]

Laisser un commentaire