Le cadre du projet « Nez Rouge », le tour de vis contre les massacres de samedi soir

Les massacres résultant de l’abus d’alcool et de drogues sont de plus à l’ordre du jour. Pour cette raison, le Gouvernement, en la personne du Ministre de la Jeunesse, Giorgia Meloni, a lancé aujourd’hui la campagne "Nez Rouge", une initiative visant à impliquer pour l’instant, seuls les 10 régions de l’italie, sur une base expérimentale, mais alors la nation dans son ensemble. L’objectif est de rendre la vie impossible à tous ceux qui, en dépit de toutes les interdictions, dépasser avec de l’alcool, puis de mettre en conduite complètement ivre.

L’initiative comprendra trois demandes: d’information, de prévention, et enfin l’expérimentation. Il commence dès le premier point. Près de 300 bénévoles, en plus des gestionnaires des locaux, sera formé par le Ministère pour empêcher le pilote de boire trop, mais aussi de s’assurer que ce sera alors la diffusion de l’information aux jeunes gens qui fréquentent leurs sites, de leur faire prendre conscience de leurs actions.

La prévention sera mis en œuvre avec l’utilisation des services pour un ascenseur à la maison, les gens qui ont un surplus avec de l’alcool (et sur ce point, il y avait déjà les premières expériences avec la navette de bus), les obligeant dans certains cas, de remettre les clés de la voiture pour éviter à la roue. Enfin, la phase de l’essai débutera en mars, lorsque les 5 millions d’euros nécessaires pour mettre en œuvre le projet a été attribué (il semble que les deux millions de dollars proviennent du Ministère et les 3 autres de la associations contre le massacre du samedi soir).

Toujours pas connue de l’une des 10 régions dans lesquelles l’expérimentation sera mise en œuvre, mais il est connu que les 5 millions de dollars seront consacrés, en plus de former des bénévoles, afin de fournir aux centaines de locaux impliqués dans le projet et une machine pour l’essai de l’alcool, similaire à celle prévue à la police, et également à un kit à usage unique pour être remis aux garçons pour essayer de devenir responsable. Un projet concret, en conformité avec les Melons, permettra de distinguer les gestionnaires qui sont en charge de la sans scrupules, mais, surtout, de réduire le nombre de victimes de la route.

[Source: Reuters]

Laisser un commentaire