Le cancer du côlon trop d’hydrates de carbone sont mauvais

tumore colon carboidrati vietati

Trop d’hydrates de carbone augmentent le risque de contracter le cancer du côlon: est ce qui ressort d’une recherche de l’Université de Toronto, réalisées sur certains cobayes dans les laboratoires et publié ensuite sur la Cellule, qui se trouve à droite dans l’action des hydrates de carbone, l’une des plus fréquentes causes qui entraînent la formation de cancer colorectal.

La raison en serait de traquer dans le mécanisme mis en place par les bactéries qui vivent dans l’intestin et que, par métaboliser les hydrates de carbone au cours du repas, aurait pour conséquence la prolifération des cellules de l’intestin, ouvrant la voie pour le cancer du côlon. De plus, en vertu de l’attaque sont trop de glucides raffinés ( farine de type “0” ou “00”, riz blanc) sont souvent préférés à ceux de grains entiers et les pommes de terre. Il a été démontré que de suivre un régime alimentaire qui est faible en hydrates de carbone raffinés diminue le risque de développer un cancer colorectal, 46%, un taux qui est vraiment très haut. Un régime alimentaire sans glucides ou à moins qu’il ne contient que peu d’, est la meilleure façon de s’assurer de la santé du côlon.

L’expérience menée par des chercheurs canadiens a été réalisée sur des souris avec des mutations APC et MSH2, sont censés être plus fréquente dans les tumeurs touchant le côlon et le rectum. Les chercheurs ont divisé les rongeurs en deux groupes, dont ils ont administré de fortes doses d’antibiotiques, tandis que l’autre groupe a été soumis à un régime pauvre en glucides. Les deux groupes ont montré une diminution de la prolifération cellulaire et une réduction du nombre de tumeurs, mais le groupe auquel il est ensuite administré butyrate, un acide gras produit des microbes de l’intestin qui métaboliser les hydrates de carbone ont à nouveau montré une augmentation du pourcentage de tumeurs. D ici est la théorie selon laquelle une consommation excessive d’hydrates de carbone peut entraîner de plus en plus fréquentes de cancer colorectal.

Nos résultats suggèrent qu’un régime alimentaire faible en hydrates de carbone peut être utile pour les personnes qui sont génétiquement prédisposés à ce type de cancer.

Photo | Thinkstock

Laisser un commentaire