Le lait cru, les chances d’arrêter la vente

Le problème soulevé hier par Medicinalive, et repris par la presse nationale sur les dangers du lait cru, est venu directement dans les bureaux du Gouvernement, qui a décidé de prendre des mesures à cet égard. La législation européenne qui a permis à chaque Pays de choisir indépendamment de savoir si d’accorder ou non l’autorisation de commercialiser le lait cru a été pris en compte, avec 4 ans de retard, par le Ministère de la Santé, qui a admis que star en prenant en compte les mesures de précaution à prendre.

Parmi ceux-ci, il y a aussi la possibilité d’arrêter la vente du produit mis en examen. Les chiffres, cependant, faire de l’alarme. Parmi les nombreux cas de syndrome hémolytique et urémique, qui est, une maladie du rein qui affecte les enfants en raison de la bactérie Escherichia coli O157, ceux dans lesquels la responsabilité du lait cru est constaté jusqu’à présent en 2007 il y a eu seulement 3, mais ils ont déjà doublé en 2008. 9 cas en moins de deux ans peuvent également augmenter si aucune mesure n’est prise.

En vertu de l’accusation est la soi-disant "lait" à la bougie", c’est à dire ceux des distributeurs dans lesquels le lait est livré sans la bouteille, mais directement dans le récipient que chacun apporte de la maison. En fait, nous rappelons que, dans le lait pasteurisé, les traitements qu’il a subi il va tuer toutes les bactéries, y compris les Escherichia coli O157, tandis que dans les matières restent bel et bien vivant.

Silvio Borrello, directeur général de la Sécurité alimentaire et de la nutrition, ministère de la Santé, a envoyé un document à l’Régions pour la réglementation de la santé des contrôles effectués sur le lait cru, mais aussi à éliminer du marché les produits à partir de la liste des animaux porteurs de la bactérie Escherichia coli O157. Dans l’intervalle, le Ministère de l’Agriculture rappelle que ce type de lait ne fait pas de mal en tout cas, mais juste pour la faire bouillir avant de la consommer. Une précaution que peu de gens prennent, mais seulement parce que je n’étais pas noter toutes les pathologies liées à elle. Cela nécessitera une campagne d’information pour les clients dans tous les centres qui va vendre le lait en vrac. Toujours que, dans l’avenir, nous continuerons à le vendre.

Laisser un commentaire