Les personnes gravement handicapées de menacer nouvelle grève de la faim

disabili gravi non autosufficienti sciopero fameDans quel Pays vivons-nous? Que le monde est ce qui oblige les personnes gravement handicapées ne sont pas auto-suffisants pour faire une grève de la faim pour obtenir le droit à la survie et à un minimum de dignité? C’est notre Italie? La crise économique est de vous mettre dans le genou de chaque secteur, et parmi ces derniers il est aussi et surtout la santé publique. Mais je crois que la question soulevée par les patients ne sont pas auto-suffisante est emblématique et doit être demandé à n’importe qui.

Le tout a commencé, après une longue et presque futile protestations verbales, en octobre dernier, avec une grève de la faim qui a vu les protagonistes les mêmes patients, déjà, bien évidemment, dans les conditions de santé précaires. Ils ont parlé des gens avec la SLA (Sclérose Latérale Amyotrophique), mais le Comité le 16 novembre que les unit et les représente dans ce combat pour la dignité, il comprend également les personnes souffrant d’autres maladies graves. Ce que vous demandez est une vie aussi digne que possible, ce qui urtroppo seulement le financement public de béton peuvent offrir. C’est parce que beaucoup de elle est déjà dans les mains de la famille, souvent les femmes/mères/filles sont obligés d’arrêter de travailler (et donc à un revenu régulier, et pas de cotisations futures) pour s’occuper de leur bien-aimé 24 heures sur 24.

Presque par miracle (mais c’est sûr qu’il est dans la suite de batailles) en 2008 a été établie sur une base expérimentale d’un "non-autosuffisance Fonds", destiné à fournir un soutien à des personnes gravement handicapés et aux personnes âgées (nous pensons aux malades en phase terminale, la maladie d’Alzheimer, même) qu’ils pourraient bénéficier d’une assistance appropriée à la maison. En fait, une source d’économie pour les établissements de santé publique, compte tenu de la pénurie de lits de soins de longue durée. Ils ont été attribués à 300 millions d’euros, qui est devenu 400 en 2009 et 2010, puis supprimé. Pour l’année 2013 n’a pas été prévue pour ces patients, même un euro. De là, la manifestation de la grève de la faim ont eu lieu en octobre, suspendu en raison de l’intérêt et aux promesses des ministres renato Balduzzi et Fornero, suivis par les paroles de la confiance de la Ministre des Grillons. Et maintenant? Les mots ne semblent pas suivre les faits. Et les patients de temps à perdre en bavardages et plus de promesses qu’ils ont. Annoncer une nouvelle grève de la faim à la suite de dures paroles, écrites sur le site de la Commission le 16 novembre:

"Les handicapés graves n’ont pas reçu de réponses concrètes après une grève de la faim, que de vagues promesses du Ministre des Grillons. Il n’est pas acceptable de continuer à sentir que les malades SLA aura les fonds. Le Comité le 16 novembre, la lutte pour la tout le sérieux des personnes handicapées, nous sommes la majorité des malades SLA, mais il y a aussi d’autres maladies qui mènent à la trachéotomie. Dans le fond de Catrical (art. 8, paragraphe 21, le projet de loi de stabilité) il n’y a rien de défini, il y a tout et plus encore, nous voulons certitudes, un chiffre qui est défini.

Et c’était presque supprimé dans le fond de Lire (art 23, paragraphe 8, de la loi 135/2012, appelé examen des dépenses), ce qui porte le fonds de 658 millions de dollars à un peu plus de 56 (art. 8, de l’article 18, le projet de loi de stabilité). À partir de la journée du 14 novembre, nous allons reprendre la grève de la faim, en nous nourrissant de 50% des besoins caloriques. À partir du 21 novembre, nous serons aussi au presidio dans permanebte devant le ministère de l’économie. Nous ne demandons pas de miracles, seulement pour les documents officiels […] Vous avez le droit d’éviter la souffrance et la probable "INCIDENTS", le Gouvernement Monti, si vous y êtes, faites votre devoir avant nous livre les avions, les navires, les trains et les ambulances". Un appel à vous abonner en vrac. Un droit à une vie digne, qui n’est pas seulement les personnes handicapées, mais de tous les citoyens. Pour plus d’informations, vous pouvez visiter le site dédié.

Laisser un commentaire