Une Cité de la Santé à Milan

De santé, de recherche, d’enseignement, de service et de soin. Sont les objectifs fonctionnels de la Cité de la Santé de design de Milan, où les travaux devraient commencer en 2012 et qui devrait être opérationnelle d’ici 2015. Nous apprenons de la MGA qui a déjà été approuvé dans la Planification Préliminaire du Document (DPP) et est en train de préparer l’Étude de faisabilité du projet, la course sera annoncé sous peu.

Le début officiel de la construction du nouveau pôle de la santé publique a donné hier le président de la Région Lombardie, Roberto Formigoni, dans le cadre d’une réunion avec les dirigeants du Consortium qui la prendra en charge les travaux du complexe et à la présence des trois organismes fondateurs et le conseiller pour la Santé, Luciano Bresciani. À la réunion ont pris part à Luigi Roth, président du Consortium de la Ville de la Santé; Carlo Lucchina, directeur Général de la Santé, de la Région de la Lombardie; Carlo Borsani, président de la Fondazione Irccs Istituto Carlo Besta; Alberto Scanni, directeur de l’Azienda Ospedaliera Luigi Sacco, et Antonio Colombo, président de la Fondazione Irccs Istituto Nazionale dei Tumori.

La Ville de la Santé occupe une superficie de 220 000 mètres carrés et sera construit dans la zone actuellement occupée par l’Azienda Ospedaliera Luigi Sacco, réunissant les Instituts de Beaucoup, Besta et l’Institut national du Cancer. La division de la santé permettra également de faire supplémentaire de 70 000 mètres carrés qui abritera la crèche d’entreprise, les terrains de stationnement et les systèmes technologiques.

La bio des trois Institutions resteront inchangés, alors que dans l’ensemble, le nouveau centre est né de la fusion de trois institutions, sera composé de 1,405 lits, et par conséquent, à une centaine de plus que l’actuel, comme suit

  • 250 à la Besta
  • 505 l’Institut national du Cancer
  • 650 le Lot

Dans le cadre de la conférence de presse qui a suivi la réunion, Formigoni a expliqué que la Ville de la Santé de Milan est configuré en tant que

plus grand projet de santé de notre Pays, peuvent s’unir, selon les visions de la les fonctions plus avancées de la santé, de recherche, d’enseignement, de service et de soin. La personne est au centre et la structure tourne autour du patient, ses besoins, ses émotions et relationnelle, et son cours de traitement.

En cette période de crise grave pour la santé publique, les chiffres de l’investissement dans la nouvelle division de la santé milanais sonne comme une bouffée d’air pour les hôpitaux de la ville: de la de 520 millions de dollars du total des coûts, 230 millions de dollars seront alloués par la Région de Lombardie, 40 de l’État, et 250 viendra de l’investissement privé.

[Source: AGI]

Laisser un commentaire