X-ray en 3d, une aide à la chirurgie de l’Université de Pise

La radiologie, de diagnostic technique inventé en 1895 par le physicien allemand Wilhelm Conrad Roentgen, est utilisé en médecine pour le diagnostic de problèmes, mais aussi comme un soutien précieux pour les opérations chirurgicales. Depuis sa création, il y a eu de nombreuses évolutions qui ont affecté le x-ray, en raison surtout de la connaissance et le développement de nouvelles technologies.

L’équipe de recherche de fonctionnement à l’université de l’hôpital de Pise, a fait un réel pas en avant dans cette direction par le développement d’un logiciel pour l’imagerie en trois dimensions, grâce au savoir-faire de Vincent Ferrari, un jeune ingénieur décerné par le Mouvement italien pour la modélisation et la simulation, pour sa thèse de doctorat sur le sujet de la 3d en médecine, une technologie qui peut être d’une grande aide, surtout dans les différentes phases de l’intervention chirurgicale.

Le Centre de recherche pour la chirurgie assistée à l’ordinateur, dirigé par Franco Mosca à l’Université de florence a toujours été active dans la recherche de nouvelles solutions pour améliorer les pratiques médicales. La réalisation d’un logiciel entièrement dédié à la radiologie, en trois dimensions permet d’avoir confiance et exactes reproductions en 3d des différentes parties du corps humain. La hausse de la définition des images et la possibilité de visualiser les différentes surfaces, d’avoir une vision plus réaliste, et il vous permet d’effectuer plus efficacement les diverses opérations prévues dans la chirurgie. En outre, cette application peut également être intégré avec les systèmes de navigation, de la chirurgie et les solutions innovantes développées en étroite EndoCas, un centre de recherche, actif à l’hôpital, où une équipe formée de spécialistes des différents domaines de l’ingénierie, de l’informatique et de la physique de l’œuvre à la création de prototypes pour l’application pratique de la chirurgie avec le support de la 3d.

Les deux structures, celle de Pise, et le le centre EndoCas, ils doivent réaliser un travail simultané, et à partir de ce partenariat, comme c’est déjà le cas à l’étranger, en Europe et aux etats-unis, devrait prendre la forme de la première le centre italien pour l’inter-universitaire pour la formation et la simulation en médecine avec l’objectif principal de l’élaboration de ce anouvelle la méthodologie, mais aussi de permettre l’adoption de la x-ray en trois dimensions, dans des domaines précis tels que la chirurgie mini-invasive, et d’urgence ainsi que, évidemment, les images diagnostiques.

[Source: Ansa.fr ]

Laisser un commentaire